Association France Maurice
Accueil du site > DESCRIPTION DE L’ILE MAURICE > Aspects géographiques de l’île Maurice

Aspects géographiques de l’île Maurice

par Denis PIAT

lundi 29 avril 2002

Située presque au coeur de l’Océan Indien, l’île Maurice, maintenant République de Maurice, est un point stratégique pour de nombreuses puissances internationales. L’île de La Réunion, territoire français, se trouve à 160 kilomètres, Johannesbourg à moins de 2000 kilomètres, Madagascar à seulement 1000 kilomètres et l’Inde à 4000 kilomètres. Quant à l’île de Diégo Garcia, qui fait partie de l’archipel des Chagos, elle a été achetée par les Anglais quelques années avant l’indépendance du pays. Les Britanniques l’ont « prêtée » aux Etats-Unis qui en ont fait une base navale américaine de première importance d’où partaient les forteresses volantes B52 pour bombarder l’Iraq, ou plus récemment l’Afghanistan.

La plage d’ALBION sur la côte Ouest de l’île. Au large de cette côte, le vaisseau hollandais "BANDA", qui ramenait "PETER BOTH " à Amsterdam, fit naufrage le 6 mars 1615. Guidée par notre compatriote PIERRE DE SORNAY, l’équipe de plongeurs français de JACQUES DUMAS retrouve cette épave en 1981 et remonte à la surface de nombreuses assiettes de porcelaine chinoise "bleu et blanc" de l’époque MING (1368-1644). On peut les admirer aujourd’hui au Musée "BLUE PENNY" de Port-Louis et au "MUSÉE NAVAL" de Mahébourg dans le Sud de l’île.

L’île Maurice elle même, en forme de poire et de formation volcanique, s’étend sur 65 kilomètres du Nord au Sud et sur 48 kilomètres d’Ouest en Est. Elle est située sur le 20ème parallèle Sud entre 19°58’ et 20°32’ et sur la 58ème longitude au Nord du Tropique du Capricorne. Elle a une superficie de 1865 kilomètres carrés et compte maintenant près de 1.2 million d’habitants. Grand-Port au Sud-Est et Port-Louis au Nord-Ouest sont deux ports naturels qui lui ont apporté bien des avantages tout au long de son histoire par rapport à sa voisine l’île de La Réunion.

Les deux villes principales sont Port-Louis et Curepipe, suivies de Beau-Bassin, Rose-Hill et Quatre-Bornes. Grand Baie, devenue pratiquement une petite ville, est maintenant un haut-lieu du tourisme que l’on peut qualifier de « Saint-Tropez mauricien ».

L’île bénéficie d’un climat tropical. Les températures ne dépassent pas 33° sur le littoral pendant l’été et les plus basses enregistrées sont exceptionnellement en dessous de 13° au cœur de l’hiver sur les hauts plateaux. Deux saisons prévalent sur l’île ; l’hiver, de mai à octobre et l’été, de novembre à avril, période pendant laquelle l’île est alors sous l’influence d’éventuels cyclones.

Vue sur la chaîne de montagne au Nord de Port-Louis, prise de la "BAIE DU TOMBEAU" située sur la côte Nord-Ouest de l’île.

La plage de la baie de "TAMARIN " présente la particularité d’un sable légèrement grisâtre d’une finesse exceptionnelle.

Près d’une centaine de kilomètres de plage de sable blanc longent les côtes de l’île qui sont toutes protégées d’une barrière de corail, créant ainsi des lagons peu profonds où l’on peut s’ébattre dans une eau cristalline d’une température de rêve.


La "MONTAGNE DES SIGNAUX" vue du site de la "TOUR KOENIG". À l’arrière de cette masse montagneuse, s’étale la ville de PORT-LOUIS, la capitale.

Des « montagnes », aux tailles étonnamment proportionnées aux dimensions de l’île, jalonnent à l’Ouest les doux paysages qui portent des noms évocateurs tels que ; les "Trois Mamelles", le "Rempart", la "Chauve-Souris", le "Corps de Garde", ou encore le "Piton de la Rivière-Noire". Au Nord-Ouest ; la "Montagne des Signaux", le "Pouce", le "Pieter Both" forment une petite chaîne de montagnes qui protège le Port-Louis des vents cycloniques. A l’extrême Sud-Ouest, Le "Morne Brabant" impose sa majestueuse silhouette à l’incomparable lagon turquoise qui épouse ses contours, tandis que la "Montagne du Lion" domine la baie du Grand-Port au Sud-Est.

Outre les récentes et belles autoroutes qui desservent les grands axes, le pays est couvert de champs de canne à sucre et, à travers des paysages où l’harmonie et la beauté ont été souvent décrites par Bernardin de Saint-Pierre, l’on peut sillonner l’île pour découvrir le long du littoral, des îlots de « paradis perdu » où s’étalent de luxueux hôtels dans des écrins de verdures tropicales.

Surprenantes formes magiques que prennent les "TROIS MAMELLES" quand on les observe sur la route de "BASSIN" qui mène à CUREPIPE.

Dans le sud, les massifs de Rivière-Noire et de la Savanne offrent des paysages de forêts encore vierges. Quelques points de vue ont été aménagés le long de la petite route d’excursion, d’où l’on peut contempler la beauté de l’île qui s’étale jusqu’à la côte qui se voit au loin.

Ci-contre, l’Île aux Cerfs, haut-lieu du tourisme mauricien.

Dans le Sud-Est ; l’île de la Passe, témoin de la bataille navale de Grand-Port, l’île au Phare, l’îlot Marianne, l’île aux Fouquets et l’île aux Aigrettes.

A l’Est, l’île aux Cerfs, incontournable excursion touristique, qui jouxte l’îlot Mangénie. Au Sud-Ouest ; l’île aux Bénitiers, recouverte de cocotiers et au Nord ; l’île Plate, le Coin de Mire où l’on peut admirer les pailles-en-queue dans leurs élégantes voltiges et l’île Ronde, où vit une espèce indigène de serpents inoffensifs et prolifère une variété unique de palmier. Un peu plus loin,l’île aux Serpents, recouverte de guano, reste extrêmement difficile d’accès aux plus téméraires.

Le célèbre bain à "L’ILE AUX CERFS" est réputé pour son eau turquoise cristalline et ses plages vierges bordées de sable blanc.

Au Nord-Est, l’île d’Ambre, étroitement lié au naufrage du Saint-Géran en 1744, évènement qui fut le point de départ de l’inspiration de Bernardin de Saint-Pierre pour son célèbre roman Paul et Virginie

À plus de 500 kilomètres à l’Est, se trouve l’île de Rodrigues qui fait également partie de l’archipel des Mascareignes et qui est une dépendance de l’île Maurice. Cette île de près de 40 000 habitants s’étend sur 18 kilomètres de long et sur 8 kilomètres de large, ce qui représente environ 110 kilomètres carrés de superficie. Elle est plutôt montagneuse, mais offre également plusieurs belles plages de sable blanc agrémentées de confortables hôtels. Havre de paix pour ceux qui veulent fuir le stress de la vie quotidienne, elle est desservie deux fois par jour par la compagnie aérienne nationale Air Mauritius.

5 mai 2002 DENIS PIAT

1 Message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0